Elles sont constituées de modules d’un mètre de longueur à assembler sur le chantier et sont maintenues par des colliers spécifiques qui assurent la rigidité de l’assemblage et l’étanchéité à l’air.

L’air est diffusé par l’intermédiaire de petits trous qui ont été rigoureusement perforés suivant l’étude de diffusion faite pour chaque projet. La perforation tient compte des portés d’air, hauteur de pose et angle de diffusion.

Les trous permettent une très forte induction en sortie de gaine, et le mélange de l’air de la pièce est instantané. Cette technologie permet d’éviter le ressenti d’écart de température entre le soufflage et la température ambiante. Pour éviter les sur-débits qui peuvent provoquer du bruit ou un flux d’air trop important, un tronçon avec une trappe permet de réguler l’air entrant dans la gaine.

La gaine métallique est constituée de micro-trous pour les parties non-diffusantes, ce qui permet de ne pas condenser en mode rafraîchissement grâce à un brassage permanent de l’air autour de la gaine. Elle est bien adaptée aux températures de soufflage des systèmes à détente directe.

Des pièces de raccordement ou transformation, telle que coudes, tés, réductions sont disponibles.

Les choix des couleurs ou encore matériaux, cuivre, inox, etc… sont possibles pour répondre à tous les projets.

Différentes technologies existent, notre partenaire SINTRA propose la technologie brevetée de Type MIX-IND. Cette dernière permet des performances de brassage d’air extraordinaires en pouvant pousser de l’air jusqu’à 100m de longueur et 30m de hauteur.

La gaine métallique devient alors une poutre de pulsion d’air, elle met en mouvement l’air du bâtiment et homogénéise l’air du volume à traiter.

Une gaine de pulsion peut être associée à plusieurs gaines secondaires pour l’apport d’air chaud ou froid, via un plénum de régulation avec registres motorisés.

Retour